Le Monde dans les Livres

Jeudi 26 août 2010 à 15:11

http://lemonde-dans-leslivres.cowblog.fr/images/villatriste.jpgVilla Triste, Patrick Modiano
Mon premier Modiano. Cet auteur dont j’entends souvent parler, mais qui n’est, à mes oreilles, qu’un nom. Avec ce roman, il a pris de l’épaisseur. Mais je sais qu’il me reste encore beaucoup à connaître de lui. Car ce roman, écrit alors qu’il avait 28 ans, marque une rupture dans l’œuvre de l’auteur. D’un style aux accents céliniens, il pousse avec ce livre les portes du souvenir, et nous livre un texte aux notes proustiennes. Néanmoins, bien qu’on suggère qu’il ait inventé l’autofiction (Magazine Littéraire n°490, octobre 2009), ce roman ne semble pas autobiographique. Certes, nombre des romans de cet auteur sont centrés sur la quête de l'identité. Et pour ce faire, il tient à retranscrir ses souvenirs avec autant de précison que possible. Certains pages seraient travaillées afin qu'on les pense écrites par un détective. 
Ici, il s’agit d’une succession de cartes postales, qui s’enchaînent, telles des diapositives du souvenir de ces vacances exceptionnelles. C’est à peine si le narrateur les commente. Il décrit, et le « je » lyrique tend souvent à s’effacer. Mais à travers ces lieux disparus - Ils ont détruits l’Hôtel de Verdun : ainsi commence le roman -, ravivés par le souvenir, Modiano nous offre à sentir toute l’atmosphère d’une époque. Un été des années 60, dans une petite ville française près de la frontière suisse. Alors que la guerre d’Algérie gronde au loin, le narrateur a trouvé refuge dans cette station balnéaire. Il fuit. Il fuit cette époque qui l’effraie, ce Paris et cette modernité qui l’angoissent. On se croirait alors revenu dans un film des années cinquante. Les diapositives seraient alors encore en noir et blanc.
Bon, et l’histoire dans tout ça ? C’est un roman tout de même !
Et bien non, pas d’histoire. Il ne se passe rien ; ou presque.
Ce narrateur qui a peur, c’est Victor Chmara, le comte Chmara comme il aime qu’on l’appelle. Il aurait des origines nobles, et russes. Enfin c’est ce qu’il prétend ; on n’en sait rien. Alors qu’il passe ses vacances dans cette ville frontalière, où il se sent en sécurité, loin du monde et de l’actualité, il rencontre Yvonne.
Elle était assise dans le hall de l’Hermitage, sur l’un des grands canapés du fond et ne quittait pas des yeux la porte-tambour, comme si elle attendait quelqu’un. J’occupais un fauteuil à deux ou trois mètres d’elle et je la voyais de profil.
Cheveux auburn. Robe de chantoung vert. Et les chaussures à talons aiguilles que les femmes portaient. Blanches.
Un chien était allongé à ses pieds. Il baillait et s’étirait de temps en temps.
Une rencontre. Une histoire d’amour dont on sait peu de choses. Des cartes postales noir et blanc des années cinquante. Une actrice de cinéma avec son dogue allemand. Et la couleur, rendue par les mots. Modiano peint la toile du souvenir, et suggère une ambiance.
Notons également le souci du détail, cette description précise, la fiche d'un détective, la volonté de ne rien omettre, de tout saisir pour que rien n'échappe et que, peut-être, un élément se détache et fasse mouche...
Son style est puissant, vibrant, profond. Imagé, lumineux, photographique. Jugez vous-même…
Sa peau avait pris une teinte opaline. L’ombre d’une feuille venait tatouer son épaule. Parfois elle s’abattait sur son visage et on eut dit qu’elle portait un loup. L’ombre descendait et lui bâillonnait la bouche. J’aurais voulu que le jour ne se levât jamais, pour rester avec elle recroquevillé au fond de ce silence et de cette lumière d’aquarium.
Cette impression cotonneuse, de tiède abandon, parcourt l’ensemble du roman. Yvonne, ses manières d’actrice, son chien, ont profondément marqué le narrateur. Meinthe aussi, ce soi-disant docteur qui croit être la réincarnation de la Reine Astrid. Rien n’est sûr, tout semble mouvant. De la poudre aux yeux. Il ne reste d’ailleurs plus grand-chose de ces instants de vie loin du monde. Simplement des images, comme ces cartes postales qu’on garde en souvenir des moments heureux, ensolleilés…
Aujourd’hui, quand je pense à elle, c’est cette image qui me revient le plus souvent. Son sourire et ses cheveux roux. Le chien blanc et noir à côté d’elle. La Dodge beige. Et Meinthe que l’on distingue à peine derrière le pare-brise de l’automobile. Et les phares allumés. Et les rayons de soleil.
Une ambiance tiède et languissante, légère, mais toujours teintée d’une certaine amertume, d’une vague tristesse…Voilà qu’enfin, aux trois quarts du roman, elle apparaît vraiment, la VILLA TRISTE.
En effet, elle ne respirait pas la gaieté, cette villa. Non. Pourtant, j’ai d’abord estimé que le qualificatif « triste » lui convenait mal. Et puis, j’ai fini par comprendre que Meinthe avait eu raison si l’on perçoit dans la sonorité du mot « triste » quelque chose de doux et de cristallin. Après avoir franchi le seuil de la villa, on était saisi d’une mélancolie limpide. On entrait dans une zone de calme et de silence. L’air était plus léger. On flottait.
Malgré la douceur de vivre qu’il ressent aux côtés d’Yvonne, Victor sait qu’il n’est qu’en sursit. Yvonne semble l’aimer, comme on aime un gentil compagnon. Un comte, finalement, pour une actrice, c’est comme un dogue allemand. Il n’ose demander sa main…
 
En bref... : Une succession de diapos. Une intrigue ténue. Une zone de calme et de silence. En ouvrant les pages de ce roman, on pénètre dans une villa triste… Mais une villa, n’est-ce pas charmant ? N’est-ce pas dépaysant ? C’est en tout cas ce que je pense de ce roman, qui me laissait sceptique au début, mais que j’ai adoré, savouré, assise au creux d’ un lourd et moelleux fauteuil, fleurant bon le temps passé. Un fauteuil comme celui de la couverture.
La (re ?)création brillamment réussie d’une atmosphère aux charmes surannés. Un livre que je conseille vivement, en admiratrice du style, de Proust et du thème du souvenir. Il me tarde de lire La place de l'étoile, que je sais être un des grands romans de Modiano.
 
Par Ys le Jeudi 26 août 2010 à 21:46
J'ai beaucoup aimé "Dora Bruder", il y a longtemps.
Par Paradoxale le Vendredi 27 août 2010 à 14:03
Ton article est super bien écrit ! J'ai adoré te lire. Et tu me donnes très très envie de lire ce livre. Tout ce que j'aime semble y être : une plume prenante, un style assez nostalgique, des souvenirs, de la mélancolie...et évoquer Proust, évidemment, ca me donne envie de courir à la librairie!
Par lemonde-dans-leslivres le Vendredi 27 août 2010 à 14:19
Merci, c'est très gentil! mais ce sont surtout les passages du livre que j'ai recopiés qui sont beaux^^
J'aimerais beaucoup que tu le lises, et que tu me donnes ton avis! En plus c'est un roman assez bref (à peine 200 pages, donc tu peux à la fois le savourer et te rassasier vite:)
Par lafandel'ombredésormaisdémasquée le Vendredi 27 août 2010 à 16:59
Je suis étonnée que tu ne te sois pas intéressée à Modiano plus tôt, j'ai lu plusieurs de ces romans dont "rue des boutiques obscures" pour lequel il a eu un prix et peut être même le Goncourt si mes souvenirs sont exacts et qui vaut le détour. Il s'agit de l'histoire d'un amnésique en quête de son identité qui se souvient au fur et a mesure et qui se projette sur des personnages de son passé en qui il cherche à se reconnaitre. En tout cas j'aime beaucoup cet auteur et la limpidité de son style dans une ambiance toujours floue peut être due à la fragilité du souvenir. Je ne peux que t'encourager à le découvrir davantage et faire des articles de tes lectures puisque tu en parle mieux que moi.^^
Par sophie57 le Samedi 2 avril 2011 à 11:32
longtemps que je ne suis pas venue chez toi, je t'ai littéralement perdue en route, je le regrette, il y a trop de blogs, on s'y perd un peu! Modiano est mon auteur préféré, tu parles très bien de "Villa triste", je te conseille son prix goncourt "rue des boutiques obscures", s'il faut faire un choix! à bientôt j'espère!
Par cheap watches le Samedi 6 avril 2013 à 4:28
Article was written well ,thanks for sharing.I also like to share a nice product
Par www le Dimanche 21 juillet 2013 à 14:53
Téléchargement e-books gratuits ?
S'il vous plaît, quel est le meilleur et le plus sur site de téléchargement d'ebooks gratuits ??
Merci d'avance http://www.1001-romans.com/2012/07/le-serpent-dairain.html Salut,
Pour télécharger le texte intégral de milliers de livres, voir ce service Google Boocks :
Recherche, consultation, téléchargement, impression ou sauvegarde sur le disque dur
de livres entiers appartenant au domaine public et donc non protégés par d'éventuels droits d'auteur. Où puis-je télécharger ebook gratuit pour le Nook / Pandigital Novel?
Je viens de recevoir un e-reader pandigital pour Noël, les livres sont très chers et je me demandais s'il ya encore des emplacements libres pour obtenir des ebooks.Google books, le Projet Gutenberg, votre site web des bibliothèques publiques. Autre que cela, consultez les sites Web de vos auteurs préférés et leurs éditeurs de cadeaux promotionnels (parfois ils sont assez nouveaux livres de libération.) http://www.1001-romans.com/2012/07/la-divine-imposture.html Où puis-je télécharger gratuitement des livres pour mon CD paperwhite?
actuellement je utiliser mon iPhone pour lire et emprunter des livres gratuitement à partir de epubbud.com qui me donne livres que vous devez normalement payer, pour la liberté d'obtenir le CD paperwhite et je sais que tout d'abord je ne peux pas utiliser Internet directement comme ça off le dispositif et le second les livres ne transfer.is il i façon que je peux obtenir des livres payées gratuitement sur mon CD? si je dois le télécharger sur mon ordinateur c'est très bien, mais id aiment vraiment si vous pouviez explain.thanks!
Par Code Promotion le Samedi 5 septembre 2015 à 21:36
Avez vous un lien pour que je puisse télécharger l'article en PDF ?
Par serrurier paris 15 le Lundi 7 septembre 2015 à 5:57
Excellent article je vous soutient .
Par RochelDupin le Mercredi 9 novembre 2016 à 16:04
Merci pour votre article
 

Et vous, qu'en pensez-vous?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lemonde-dans-leslivres.cowblog.fr/trackback/3032122

 

<< ...Livres précédents | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Encore d'autres livres... >>

Créer un podcast